por Mathilde Bonnassieux e Frédéric Zingaro

 

Au Brésil où l’avortement est strictement interdit, sauf à de très rares exceptions, une femme meurt tous les deux jours des suites d’une IVG clandestine réalisée dans des conditions déplorables. Cette pratique est à présent la quatrième cause de mortalité maternelle et avec le virus Zika qui dévaste le pays, ce fléau risque de s’aggraver, si bien que de nombreuses voix s’élèvent aujourd’hui pour rouvrir le débat. L’ONU de son côté a appelé les pays touchés à laisser aux femmes le libre accès à l’avortement et à la contraception. Mais face au poids des églises catholique et évangélique, le gouvernement préfère éviter la polémique et déconseiller aux femmes de tomber enceintes.

Assista a matéria em Francês:

 

 

Veículo: ARTE France

Data de publicação: 24.02.2016

Link original para a matéria: http://info.arte.tv/fr/au-bresil-zika-sinvite-dans-le-debat-sur-lavortement